††† Meus Goth †††

Ni Maître Ni Dieu... Réflexion Autour Du Mouvement Gothique - Univers sombre et intimiste

09 novembre 2005

Absence

Un peu de la beauté perdue de ce mondedistillée dans un écrin vivant,la sensibilité aigüe d'un être qui visite un rêvepar delà une réalité désireuse de le tuer.Où es-tu ?
Posté par Requiem Goth à 09:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mai 2006

Douleur et Peine, Tristesse et Désillusion

Dans un imaginaire lointain empli d'échos douloureux, je crois me souvenir des époques merveilleuses où la Nature célèbrait jadis le triomphe d'Eros. Je me souviens aussi qu'hélas Eros avait vidé son carquois en une heure bien matinale... Et cette journée ne laisse pas de darder ses rayons funèbres. Récemment, les sourires insistants d'une trop charmante petite enjoleuse ont donné substance à cette lumière mortifère, dont les caresses se répandent amèrement en brûlures de l'âme.
Posté par Requiem Goth à 16:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 mai 2006

Un Pas Vers La Lumière

Oh oui, marchons au milieu des ténèbres, sur la Voie de Saphir, notre esprit est baigné de lumière, il rayonne de lui-même en son sein. Ni divinité, ni prophète, seulement des gens de bonne volonté et beaucoup de charlatans. Leurs faux complices ont inventé le blasphème et le pêché, comme on s'invente parfois des idées idiotes pour servir de prétextes à des choses plus stupides encore. Tout est excès en ce monde, déchiré entre rêves de paillettes et aveuglement religieux. Et l'indépendance et la liberté dans tout ça... [Lire la suite]
Posté par Requiem Goth à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2007

Naissance

C'était en l'an de grâce 2006, en ce 10 de décembre... Et non loin de là, sur le tronc d'un arbre, au milieu des croix et des tombes, on croit voir un visage sortir de dessous l'écorce, une âme que le destin cruel aurait emprisonnée dans cette dernière demeure... Post-Scriptum : Ce n'est pas faute d'y avoir pensé ou de l'avoir voulu tous les deux, seulement nous n'aurons jamais eu l'occasion de revenir nous promener au Père-Lachaise comme au jour de notre rencontre, et y flaner au bras l'un de l'autre. Nous... [Lire la suite]
Posté par Requiem Goth à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2007

Hiver 2007

Le grand froid est reparu, le froid hivernal qui en une bise légère vient caresser mon visage, puis se presse contre ma deuxième peau, celle de mes vêtements, de velour et de cuir pour mieux m'en protéger. Je puis ainsi mieux profiter de ses baisers que de ses crocs. L'air de cette saison respire la sérénité et affiche sur les visages une expression pâle et austère, mais vive. C'est en cette saison que le noir est le plus beau, lorsqu'il tranche sur une peau claire immaculée. Sous mes regards perdus au milieu des scintillements... [Lire la suite]
Posté par Requiem Goth à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2007

Peine-Ombre

Un monde dépouillé de faux-semblants et d'illusions, voilà ce que me transmettent les regards que je lui jette ! Un monde sans parure, et décharné... Au milieu de cette gabegie, une pensée consolatrice incertaine, aussi frêle et ténue que la flamme d'une bougie mourrante, qui menace de s'éteindre au moindre souffle d'un vent coulis. Une pensée dont le réconfort est emprunt d'agonie... La douceur et la tendresse en deux notions abstraites, rêvées et enfuies ; l'amour en un feu révolu qui n'a laissé que cendres sur son passage. La... [Lire la suite]
Posté par Requiem Goth à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 décembre 2007

La Tour de Cartons

Je me trouvais au milieu d'un environnement urbain, probablement le centre d'affaire d'une grande ville, et du haut de mon promontoire, je pouvais m'attarder sur les détails de chaque rue, de chaque bâtiment, appréhender la manière dont ils étaient agencés les uns par rapport aux autres, et analyser les architectures retenues en fonction de leurs usages. En face de moi et à ma gauche, se déroulaient presque à perte de vue de longues avenues ; la circulation n'était pas dense, bien au contraire. Il devait être tôt, car bien... [Lire la suite]
Posté par Requiem Goth à 15:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 février 2009

Extase

Une note, un mot, un crissement, une reconnaissance, une jouvencelle, une caresse, ... Dans ces lointains ailleurs où je chemine en pensées, il me semble que surgissent des lueurs qui m'irradient. Une crinière qui me rappelle l'impétuosité des flots, et flotte au vent avec la grâce de mes muses ; une démarche innocemment prédatrice, qui crochète l'âme, bouleversante de félinité ; le port altier d'un minois indécemment pâle. Silhouette svelte et chamarrée, ceinte de son corset, et de toutes parts, en cascades voiles et... [Lire la suite]
Posté par Requiem Goth à 02:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :